CONFERENCE SUR LA MEMOIRE Publiée le 25 juin 2015

#
Présentée par le Dr Vera, Mmes Abadie et Balzac psychomotriciennes et ergothérapeutes, la conférence sur la mémoire organisé par le Centre Local d’Information et de Coordination du Conseil Départemental (CLIC) et la municipalité a été suivie par un large public d’ainés du territoire.

LA CONFERENCE SUR LA MEMOIRE

A ETE SUIVIE PAR UN LARGE PUBLIC

Présentée par le Dr Vera, Mmes Abadie et Balzac psychomotriciennes et ergothérapeutes, la conférence sur la mémoire organisé par le Centre Local d’Information et de Coordination du Conseil Départemental (CLIC) et la municipalité a été suivie par un large public d’ainés du territoire.

Les conférenciers ont longuement expliqué que si la mémoire garde la plupart du temps tous ses bienfaits, elle peut dans certaines situations porter préjudice comme dans le cadre de stress post-traumatique, de chocs émotionnels, d’expériences mal vécues dans l’enfance conduisant à des troubles de la relation au monde (syndromes amnésiques de l’enfance) sans oublier l’excès de mémoire ou hypermnésie. Ont également été évoqué l’incidence des troubles de la mémoire et des maladies neurodégénératives qui s’accroissent considérablement avec le vieillissement et qui , devant l’allongement régulier de l’espérance de vie, posent un vrai problème de santé publique.

Les intervenants se sont aussi attachés à répondre a un certain nombre de question comme : est-il normal de perdre la mémoire en vieillissant ? Une amnésie peut-elle être réversible ? Existe-t-il des moyens préventifs pour préserver ce fabuleux capital qu’est la mémoire ? Le cerveau est-il un muscle qui peut s’hypertrophier ? L’hygiène de vie joue-t-elle un rôle ? Quels sont les équilibres à respecter ? Disposons-nous de moyens curatifs comme des médicaments ? Disposons de moyens d’améliorer la mémoire, de quelles aides pouvons bénéficier dans le cadre d’un maintien à domicile par exemple en cas de maladies de la mémoire ?

Un après midi riche d’enseignements qui a été unanimement apprécié par des ainés qui ont envie de prendre en main « le temps qui passe pour vieillir du mieux possible ».