Nos amis les chats Publiée le 5 févr. 2016

1- L'ASSOCIATION LES CHATS DE SAINT ROCH L’association CHATS SAINT ROCH ALZONNAIS a vu le jour tout dernièrement à Alzonne. Cette association créée par des amis des animaux a pour but de limiter la prolifération actuelle des chats sur le village par une campagne de stérilisation. Le bureau est composé de Virginie PUJOL Présidente de l’association, Nelly AUTHIER Vice-Présidente, Pascale BANQUET Trésorière de l’association et Valérie FABRE Secrétaire. Une première réunion publique a eu lieu afin de présenter l’association et les diverses actions à venir. La présidente a détaillé les raisons qui ont poussé ces bénévoles à créer cette association, avec en premier lieu la stérilisation des chattes et chats libres. En effet, le village a vu le nombre de ces félins augmenter considérablement ces dernières années avec un pic de naissance cet été. Une nuisance pour les riverains, mais également une souffrance pour les animaux (malnutrition, maladies.), seul un chaton sur douze trouvera un foyer. Les chats seront donc attrapés, stérilisés puis relâchés sur le territoire où ils ont été capturés. Les autres méthodes de régulation, comme l’euthanasie généralisée, sont à la fois archaïques et beaucoup plus coûteuses pour un résultat inefficace. Les chats libres stérilisés participent à l’environnement urbain et ont droit de cité d’autant qu’ils jouent un rôle essentiel en contenant les populations de rats et souris et en empêchant d’autres chats dits « sauvages » de s’implanter. Mais cette action ne saurait être bénéfique si les propriétaires de chats ne stérilisent pas leurs animaux domestiques, c’est le message que l’association a rappelé à la trentaine de personnes présentes. Le conseil municipal a décidé de soutenir l’association en attribuant une subvention et un local pour garder les félins après leur opération. L’association a besoin de moyens financiers, elle propose aux alzonnais une adhésion à 10 euros par an, et accepte volontiers tous les dons (nourriture, corbeille,…) Une première campagne de stérilisation qui a débuté mi-novembre pour se terminer mi-décembre a permis stériliser 13 félins. La prochaine campagne débutera courant du mois de janvier. 2-LA SURPOPULATION – L’AFFAIRE DE TOUS Chats errants/Chats libres, quelles différences ? Définitions Chats errants Ce sont des chats identifiés par leur propriétaire et en état de divagation sur la voie publique, ils peuvent être conduits en fourrière. Chats libres Chats non identifiés vivants (le plus souvent en colonie) sur un territoire donné. Ils ne peuvent pas être conduits en fourrière et doivent être stérilisés ou castrés, identifiés, puis relâchés sur leur territoire. Les obligations : - des propriétaires : LOI n°2011-525 du 17 mai 2011 de simplification et d’amélioration de la qualité du droit : Ce qu’elle dit : « Les chiens et chats, préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux, sont identifiés par un procédé agréé par le ministre chargé de l’agriculture (…). Il en est de même en dehors de toute cession, pour (…) les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012. L’identification des chats est donc obligatoire. Deux solutions s’offrent à vous le tatouage ou la puce électronique, alors pensez-y ! Il est interdit de laisser divaguer un animal domestique (article L. 211-19-1 du Code rural) : « La divagation du chat : un chat est considéré en état de divagation : Pour un animal identifié : • lorsqu’il est trouvé à plus de mille mètres du domicile de son maître • qui n’est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci. Pour un animal non identifié : • lorsqu’il est trouvé à plus de deux cent mètres des habitations • ou dont le propriétaire n’est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d’autrui » - Les obligations de la mairie : Depuis le 1er janvier 2015, les chats libres doivent être stérilisés et identifiés puis relâchés sur les lieux où ils ont été capturés. La mairie doit mettre en œuvre un programme de régulation des populations félines. Elle ne sera plus en droit de refuser la main tendue des bénévoles et Associations qui proposent des actions de terrain et des financements. Elle ne pourra plus refuser d'y participer. Article L211-27 du Code Rural et de la Pêche Maritime :« Le maire peut, par arrêté, à son initiative ou à la demande d'une association de protection des animaux, faire procéder à la capture de chats non identifiés, sans propriétaire ou sans détenteur, vivant en groupe dans des lieux publics de la commune, afin de faire procéder à leur stérilisation et à leur identification conformément à l'article L. 212-10, préalablement à leur relâcher dans ces mêmes lieux. Cette identification doit être réalisée au nom de la commune ou de ladite association ». La stérilisation : un acte responsable, un acte de protection Idées reçues : Une chatte doit avoir au moins une portée dans sa vie : FAUX, bien au contraire, les risques d’une portée ne sont pas négligeables. Cette idée n’a aucun fondement scientifique. Il est inutile de castrer un chat mâle : FAUX, il risque d’être le père d’un bon nombre de chatons errants. Un chat castré devient obèse et son comportement change du tout au tout. : FAUX. Effectivement la stérilisation ou castration diminue les besoins énergétiques des chats qui peuvent alors avoir tendance à grossir. Les jeux, l’exercice et la nourriture adaptée protégeront votre chat de cette tendance. C’est bien de laisser les enfants assister au miracle de la naissance des chatons : Il est effectivement très agréable de voir les chatons naître et grandir, mais… ET APRES ?… Les idées reçues vont bon train, la stérilisation n’est pas obligatoire, mais elle est pourtant nécessaire. Un couple de chats peut engendrer jusqu’à 150 chatons en une année. La stérilisation associée à l’identification est un gage de protection de nos animaux domestiques. LA SURPOPULATION EST L’AFFAIRE DE TOUS POUR LE BIEN ÊTRE DE TOUS